Rapport moral de l'AG 2018: vos réponses à mes 4 questions...

4 décembre 2018 - 22:54

C'est pour moi la deuxième occasion de rédiger un rapport moral. L'an passé je me suis appliquée à lister l'origine géographique de nos adhérents et les fonctions de nos bénévoles. Cette année à la suite de l'AG du Comité Régional BFC je me suis demandée ce que signifiait une fédération affinitaire. Et depuis quelques semaines j'avais en tête de répondre à la question de M. Ebel : qu'est ce qui fait notre spécificité par rapport à un autre club de gymnastique type FFG ? Je suis allée à la rencontre des gens du club, pas tous, je le précise pour ceux que je n'aurais pas croisés, gymnastes moniteurs membres du comité et juges et leur ai posé 4 questions : l'origine de leur présence au club, leur sentiment par rapport à l'accueil qui leur est fait, leur suggestion pour modifier des éléments et leur plus beau souvenir.

Pour commencer, je suis allée à la recherche de la définition de ce qu'est une fédération affinitaire sur internet et je suis tombée sur un article qui rappelle que le Congrès de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF), à La Baule (Loire Atlantique), a été l'occasion de demander quelques éclaircissements sur les quatre fédérations dites "affinitaires" dont fait partie la FSCF, à Jean Vintzel, président du collège des fédérations multisports et affinitaires du CNOSF, et président sortant de la FSCF. Je ne suis donc pas la seule à m'interroger sur notre identité.

Je le cite :« Les fédérations délégataires ont une mission de service public que l’Etat, le ministère, leur délègue pour s’occuper pleinement d’une seule activité. Nous parlons là de la Fédération française de basket-ball ou de football par exemple. Il y a ensuite des fédérations agréées, nombreuses, qui participent à une mission de service public ». « Les fédérations affinitaires ont toutes un objet commun : celle de la réalisation de la personne, quand les fédérations délégataires ont pour objet principal la réalisation du sportif au plus haut niveau de sa performance »,

Un peu d'histoire à présent pour comprendre le contexte. La FSCF est née en 1898 à une époque où il n’y a pas vraiment d’organisation du sport.

Le président fondateur de la FSCF est un catholique, un chirurgien lorrain du nom de Paul Michaud qui s’est donné pour mission d’essayer de cicatriser les effets de la guerre de 1870.

Il associe aussi à son projet un objet patriotique, à savoir ramener l’Alsace et la Lorraine au sein du giron français. « Mais pour cela il a besoin de patriotes et d’hommes forts, d’où la gymnastique, restée aujourd’hui encore moitié des effectifs de la FSCF ». Ici je ne peux m'empêcher de penser au spectacle la revue militaire des Urbaindigènes clin d’œil à ce contexte historique.

Reprenons le fil de notre histoire Salinoise :1955 un club de gym voit le jour c'est le le rayon sportif féminin, qui devient l'arc en ciel dans les années 60. Cette association dépend du Comité Départemental FSCF. Marcel Chatelain rejoint le club en 1970, lui qui venait déjà y aider sa compagne. Plus de 60 ans plus tard l'association est toujours là et Marcel aussi. La FSCF,elle ,a 120 ans et se dote d'un nouveau projet de développement toujours articulé autour des 5 piliers. Je vais mettre en regard des 5 piliers de la FSCF les réponses que j'ai glanées auprès des acteurs du club...

1 L'ouverture C'est individualiser le niveau de progression de chacun. Certes mais d'où viennent les gens qui font l'arc en ciel et quelles sont leurs motivations ?

Réponse : La Principale motivation c'est La gym, la passion pour cette activité, l'envie de devenir fort dans cette discipline, certains ont toujours été attirés par la gym, sport difficile, complet et pourtant peu médiatisé. Quelques uns ont vu les Urbaindigènes évoluer lors de carnavals à Salins ou lors de l'inauguration de la salle C et ont eu envie d'être capables de faire ça un jour (et ils y sont parvenus!). Nous avons la chance d'avoir une telle compagnie (Salins a cette image de pays du théâtre dans le Jura) qui ouvre des perspectives de plaisir et d'épanouissement pour des enfants qui réalisent qu'ils ne seront jamais champions de gym. Pour les petits, de savoir que des ainés aussi impressionnants et respectables ont suivi un chemin comparable à celui qu'ils empruntent est un moteur extraordinaire. Merci à Marcel d'être le lien entre la gym et les Urbains.

_ Ou pour une question de proximité géographique de leur domicile car souvent nous étions le seul club à proposer une activité pour les 3 ans. Certains enfants par hasard pour faire un sport et pour essayer de se dégourdir. Ou en réponse à une invitation à découvrir l'arc en ciel par un proche, un cousin, une amie, un frère, une sœur, un tonton, un mari, ou toute une famille qui pratique déjà la gym. A souligner que tous viennent pour le plaisir. Plaisir de l'acrobatie et de bouger avec chez certains un objectif plus précis que d'autres : faire des saltos. On vient aussi pour l'ambiance sympathique, c'est essentiel. Ou simplement pour reprendre une activité physique après une blessure ou juste pour se maintenir en forme dans un groupe intergénérationnel. Certains sont à la recherche d'un sport pour s'entretenir et ne plus avoir mal au dos. Sur conseil ou invitation à venir découvrir de la part d'une amie ou d'un copain . D'autres viennent pour aider parce qu'ils ont des enfants à la gym et qu'ils viennent donner un coup de pouce au club sans, eux, n'avoir jamais fait de gym, d’autres viennent parce que leurs parents ont fait ou font encore de la gym et d'autres enfin restent pour donner la chance à des nouveaux de pratiquer la gym et participer aux différentes rencontres.

L'arc en ciel c'est tout ça. Nous accueillons tous ces gens en proposant un panel de différents types de gyms :éveil, gymnastique de compétition mixte et remise en forme. Nous respectons les valeurs fondamentales de la FSCF qui sont Fidélité ici à l'essence de notre activité Adaptation aux publics et Développement de notre encadrement pour gérer ces sections en toute sécurité.



2 Le respect c'est la prise en compte de la particularité de chacun, l'équité, viser l'épanouissement harmonieux de la personne, respect des partenaires des adversaires des juges et des arbitres. Participer aux rencontres avec le plus grand nombre et accepter de ne pas gagner à tout prix , porter attention à soi et aux autres… voilà quelques directives sur lesquelles nous sommes intransigeants.

Réponse des interrogés à la question comment te sens-tu accueilli ? Bien, très bien bien parfaitement bien chaleureusement ou sébastiennement bien. C'est un signe de reconnaissance que chacun se sent respecté et a un cadre pour prendre confiance en lui et s'épanouir dans ce club qui a tendance à devenir une seconde famille pour nombre de gens qui passent pas mal d'heures dans cette salle ou en déplacements. Même si pour certains les meilleurs souvenirs sont des coupes, des places sur le podium du département ou de la région et des médailles, individuelles ou collectives, il y a de la place pour chacun à l'Arc en Ciel et on s'occupe de tout le monde. La gym porte, comme de nombreux sports, la valeur de l'effort et de la fragilité du résultat individuel. Ce qui reste, finalement, c'est la solidarité et le soutien mutuel. Ce sport individuel, dans l’exécution, devient collectif dans tous les autres moments. Vivre ensemble,être ensemble et partager des moments de gym et de vie collective sur 2 jours lors des régionaux et des fédéraux ou la finale des interclubs masculins sont parmi le top 3 des meilleurs souvenirs aussi bien du coté des gyms que des monos et juges car le partage et la convivialité sont ce qui nous donne cette énergie d'organiser et de participer à de tels rendez vous. Voir de la belle gym c'est aussi un plaisir chez les gymnastes qui affectionnent les grandes rencontres car cela donne des objectifs et stimule. Voici quelques citations des moments importants : « c'est le bon stress, les bonnes sensations avant la compet, le covoiturage ou on passe tout le voyage à se marrer, c'est la solidarité des encouragements, c'est quand à la fin on prend la photo et que tout le monde est content ou quand on chante dans le bus en rentrant. » La gym est aussi un sport collectif...

Communiquer ces moments est une priorité, notre site est actualisé une fois par semaine et nous comptons de 100 à 350 visiteurs par jour ce qui est signe que pas mal de monde s’intéresse à ce que l'on publie. Je profite de ce moment de parole pour remercier Philippe Meulle qui répond toujours favorablement à nos invitations et fait paraître des articles dans les dépêches.



3 L'autonomie c'est la mise en commun des outils du moniteur du juge, c'est travailler en ateliers pour progresser pas à pas dans les difficultés, c'est échanger pour apprendre, c'est être acteur. Autonomie réelle lors de l’échauffement dans les différents cours, ateliers personnalisés adaptés à la progression de chacun dans l'acquisition des éléments gymniques. Parce que la première roue au sol ou roue sur la poutre, la première bascule, lune, le premier salto, renversement, ou rétablissement ont une saveur inoubliable et parce que les copains applaudissent pour saluer l'instant et que toute la salle de gym vibre: Progresser dans la difficulté des éléments c'est l'émulation.

S'épanouir et construire ensemble, cela a pris sens lors du Grand moment de l'année 2017 le gala. Ce gala tant attendu qui a vu le jour même si les 60 ans étaient révolus. Des mouvements construits en partenariat gymnastes moniteurs avec des sections mixtes. Un moment intense de gym plaisir pour la plus grande joie du public. Il reste un des meilleurs souvenirs des membres du club.



4 La responsabilité c'est repérer talents et compétences. C'est un peu le jeu dis moi quel est ton incroyable talent et je te dirai ce que j'en ferai. Accueillir chacun et voir comment on peut l'aider et lui permettre de prendre confiance en lui pour réaliser des éléments gymniques en même temps qu'il se réalise. Rendre les gymnastes fiers d'eux. Voir l'étincelle qu'il y a dans leurs yeux quand ils s'étonnent eux même d'arriver à faire une roue sur la poutre.

Cela fonctionne aussi avec les personnes de l'encadrement qui se prennent au jeu pour rendre service d'abord parce qu'on a toujours besoin de monde et puis qui finalement prennent plaisir à juger à accompagner les équipes à mener les cours...

Je recueille encore le Témoignage de personnes qui s'épanouissent et se responsabilisent grâce au club qui leur a permis de passer le BAFA, d'encadrer très tôt des cours, de passer l'AF1 et qui ont fait de l'éducatif leur métier. Un grand merci à tous pour votre investissement.



5 La solidarité c'est encourager l’engagement. Nous allons à la rencontre des gyms pour leur proposer une initiation au jugement, au monitorat. Nous allons à la rencontre des parents pour leur demander un coup de main, de nous rejoindre au comité d'accepter de commencer une formation de juge… et très souvent ils répondent positivement et sont encore là même après que les enfants ont quitté la gym.

Nous allons à la rencontre des parents de l'éveil et nous les invitons à pratiquer une séance de gym en famille.

Nous invitons les parents dans la salle pour venir encourager leurs enfants dans leurs premiers pas de gymnastes lors de la journée des tremplins.



Voilà comment les 5 piliers de la FSCF s'illustrent à l'Arc en Ciel. Je termine en soulignant que la gym est un sport individuel et collectif qui développe l'individu dans toutes ses dimensions, physique et morales. A la lumière de ce rapport je me dis que nous n'avons rien à voir avec un club de fédération délégataire car nous ne sommes pas là pour le plus haut niveau de la performance, nous sommes là pour l'épanouissement de chacun. Aller à la rencontre des pratiquants m'a enrichie. Toutes leurs réponses sont compilées dans ces pages.

Je sais que nous avons encore des progrès à faire. Parce que j'ai entendu qu'être récompensé quand on est bénévole c'est un grand moment, nous allons nous pencher sur la question durant cette saison. Nous avons aussi des progrès à faire sur la possibilité d'envisager différents types de pratiques, sur nos horaires, sur la gestion des tenues pour simplifier le travail de Carole qui les entretient avec un soin méthodique, sur l’organisation matérielle de la salle mais nous ne pouvons pas encore pousser les murs c'est bien dommage. Nous avons un très bel outil. Nous en sommes conscients et nous en prenons soin . Je remercie la CCPAS de répondre à nos demandes de matériel et d'être à notre écoute.

Merci à tous les membres du comité qui offrent de leur temps pour que l'aventure humaine qu'est l'Arc en Ciel continue.

Commentaires

janv.
09:00
Besançon 20 rue Mégevand

Coupes 2018

9 décembre 2018 22:20

Coupes 2018
Bravo à tous pour ces résultats. Les sourires en disent long. La voie sur le deuxième tour des coupes est ouverte pour chacun. Nous pensons très fort à Timothée blessé lors de la compétition ainsi qu'à Mathis blessé en début de semaine. Cindy 9ème,... Lire la suite